Hôtellerie : qu’est-ce que l’Écolabel européen ?

 

L’écolabel européen, symbolisé par un logo en forme de fleur existe depuis le 23 Mars 1992. Il s’agit d’une homologation volontaire créée par la Commission européenne dans le but d’encourager les hôtels, auberges, gîtes ou campings à adopter des comportements éco-citoyens afin de sensibiliser indirectement les touristes sur les questions environnementales ou montrer aux vacanciers en quête de tourisme durable la différence entre les établissements les plus enclins à la protection de mère nature.

Les critères d’éligibilité

Les lieux d’hébergement touristique labellisés Ecolabel européen, notamment de nombreux hôtels français (dont un hotel Dijon de la chaîne Campanile) ont rempli ces critères à savoir : satisfaire d’une part le cahier des charges avec plus de 23 catégories de produits contribuant de manière significative à l’amélioration d’aspects essentiels de l’environnement. Tels les appareils ménagers à moindre consommation d’énergie, les revêtements des murs et du sol, les produits de jardinage à moindre usage de substances dangereuses, lieux d’hébergement rejetant moins de substances toxiques et polluantes, la moindre consommation d’eau… Et d’autre part, payer entre 300 et 1 300 euros de frais de dossiers. Le comité de l’Union européenne définit des critères écologiques pour chaque catégorie d’articles. Ceci pour le label écologique qui passe par des audits réalisés sur le terrain avec des tests stricts et rigoureux.

Le bien-fondé de la cause

Le tourisme et l’hôtellerie sont une activité économique importante et génèrent plus de 5% du PIB de l’Union européenne. Il engendre aussi des risques pour les écosystèmes de ces zones surexploitées et leur biodiversité mise en danger. C’est pourquoi l’écolabel européen s’érige en un schéma crédible pour un développement durable à travers une qualité de vie qui passe par l’environnement en prônant l’utilisation les énergies renouvelables. Ils disposent tous d’une politique d’économie d’énergie à savoir, l’isolation des fenêtres permettant d’économiser de l’énergie, 22% de l’électricité pour le chauffage des locaux communs et de l’eau provient de sources d’énergie renouvelables ou énergie solaire… Et d’une politique visant une meilleure santé des hôtes grâce aux produits nettoyants labellisés écolabel européen, des repas à base de produits 100% bio où trouvez les hôtels labellisés écolabel européen ?

Ils sont de plus en plus nombreux, 200 hôtels ou gîtes et 60 campings ont été certifiés en 2012 comme des lieux répondant favorables à l’éco-tourisme. Une recherche sur Internet et vous trouverez beaucoup de chaînes d’hôtels déjà « écolabellisés ».
photo par: nan palmero

Six espaces de travail originaux

Au travail, se motiver est parfois difficile et l’on peut dire que les entreprises et les collègues ne facilitent pas toujours les choses. Malheureusement, l’environnement de travail est un élément encore trop négligé. Si les bureaux aérés, éclairés, propres et bien aménagés suffisaient à nous motiver, aujourd’hui, il semble que nous soyons indifférent envers ces derniers. Pour vous épanouir dans ce que vous faites, pourquoi ne pas customiser votre espace de travail ? Nous passons une grande partie de notre vie au bureau, l’embellir et le rendre unique serait la moindre des choses, non ?

work space

Pour ce faire, voici six espaces de travail originaux :

Un espace de travail vitré
Rien de plus esthétique qu’une pièce entièrement vitrée. Elle diffuse les rayons du soleil et vous offre une vue imprenable. Celle-ci influe sur la motivation, le confort et le bien-être du travailleur. A savoir, les bureaux les plus originaux sont vitrés du sol au plafond.

Un espace de travail botanique
Adaptez la nature à vos besoins. Pour égayer votre espace de travail, pourquoi ne pas rajouter une ou plusieurs plantes ? Selon une enquête, la présence d’une plante au bureau peut fournir un gain de productivité. Les plantes monopolisent les bureaux de nos jours et leur présence ne nous surprend plus. Et si on remplaçait les murs en brique du bureau par des feuilles de cocotier ou la toiture en tuile par de la paille ? Au Sénégal, c’est bien ce que les fonctionnaires font et, croyez-le ou non, les sénégalais préfèrent ces petits bureaux faits-main aux bureaux modernes.

Une cabane
Si à l’origine, la cabane était une maisonnette secondaire destinée aux enfants et aux baroudeurs, aujourd’hui, on l’utilise en tant que bureau ou magasin. Un bureau ou un magasin suspendu à un arbre, c’est drôle, mais cela existe.

Une grotte
Une grotte, c’est sombre et cela ne semble pas du tout accueillant, mais certaines personnes ont pu la transformer en un véritable lieu de travail. Les grottes feront le bonheur des radins, car elles ne coûtent rien. Malheureusement, on en rencontre rarement.

Un conteneur
Il est important de se créer un environnement et un espace de travail confortable, agréable et sécurisé. Pour ce faire, rien de tel que de customiser un conteneur. Rapport qualité/prix, c’est sans doute l’un des plus intéressants.

Un mobile home
Niveau praticité, c’est sûrement le meilleur. Il suffit de réaménager l’engin et de rajouter quelques accessoires comme des étagères, une table de travail, etc. A savoir, dans les pays polaires, les médecins n’ont pas de cabinet fixe. Ils se servent de ces véhicules pour recevoir les patients et certains d’entre eux disposent de mobiles home très perfectionnés où vous retrouverez tous les appareils médicaux.

Photo par Rodrigo Quiñones

Huit projets d’architecture ingénieux faits par des jeunes

La nouvelle génération d’architectes fait régulièrement parler d’elle avec des projets ingénieux, renouvelant en permanence la profession. Lors de concours ou autres appels d’offre, ils se distinguent par des projets modernes et originaux. Voici une sélection de huit projets :

blue mickey

La maison en bois brûlé

Afin d’agrandir une maison de vacances dans le golfe du Morbihan, l’agence NeM Architectes a construit une réplique en bois brûlé, grâce à la technique japonaise « shou-sugi-ban », technique encore expérimentale dans nos contrées.

Ateliers communaux de Poigny-la-Forêt

Julien Boidot et Emilien Robin ont conçu les ateliers et logement de fonction de cette petite commune, au coeur de la forêt de Rambouillet. La construction légère en bois s’insère intelligemment dans l’espace forestier existant, sans dénaturer le paysage.

« Nid vu nid connu »

Le Studio 1984, dans le cadre d’un festival d’architecture, a revisité différentes techniques de construction vernaculaires et s’est inspiré des veilles granges à foin pour construire une maisonnette légère en bois, moderne et confortable.

SPORTS, portrait d’une métropole

Dans le cadre d’une exposition temporaire au pavillon de l’Arsenal, l’agence NP2F a conçu un terrain de sport au coeur du 4e arrondissement de Paris, pour l’accueil d’animations. Une façon ludique et originale d’interroger les rapports entre ville et sport.

Halle de Pouliguen

Stéphanie Vincent et Jérôme Berranger ont su redonner vie à la halle du centre historique de Pouliguen. En remplaçant les ardoises par des panneaux transparents, la lumière s’est invité au coeur du marché et la structure a gagné en légèreté.

Reconfiguration urbaine de la Caserne de Reuilly

Pour Nicolas Reymond, l’architecture va de pair avec l’urbanisme. A l’image de son projet de réhabilitation de la caserne de Reuilly à Paris, proposant une rénovation du bâtiment, mais aussi un nouveau lieu de vie, avec une place entourée de logements,commerces et équipements.

Cabane, Morsang-sur-Orges

Le cabinet d’architecte Cigüe a montré que la simplicité pouvait représenter un réel challenge. Leur cabane en bois de sapin brut défie les angles et prend la forme d’une chenille. La rondeur de la structure appelle à la méditation.

L’escalier monumental du Palais Bourbon

Les jeunes architectes de l’atelier PNG ont relevé le défi à la fois technique et esthétique, de doter l’Assemblée Nationale d’un magnifique escalier. La structure en béton, recouvert de bois sombre vient effleurer délicatement les parois grises existantes sans jamais les toucher.

Photo par Julien

Quels terrains sont propices à des bâtiments durables?

L’objectif du bâtiment durable et de son terrain

Pour qu’un bâtiment soit certifié durable par les autorités, il faut qu’il s’inscrive dans une démarche de réduction de l’émission de gaz à effet de serre. Pour ce faire, il doit être équipé de technologies permettant l’utilisation d’énergie renouvelables, et doit surtout convenir parfaitement aux nouveaux standards en matière d’isolation. C’est la raison pour laquelle le terrain sur lequel il est construit doit être en accord avec ces deux principaux objectifs. Un troisième point, certes moins prioritaire, est consacré aux déplacements. En effet, le bâtiment durable a aussi pour but de limiter l’ensemble des mouvements de ses usagers.

Un terrain apte à la construction d’un nouvel édifice

Comme pour n(importe quel bâtiment, le terrain propice à la maison durable doit être impérativement situé dans une zone non-inondable, peu exposée aux risques naturels (éboulements, glissements de terrain, etc.). La stabilité est une réelle priorité pour un bâtiment qui a pour ambition de durer sur le long-terme. Le caractère constructible du terrain doit alors être approuvé en premier lieu par la mairie, qui délivre un certificat confirmant son aptitude à supporter les fondations. La plupart des particuliers souhaitant effectuer une « réparation fondation à Montreal » sont invités à s’assurer du caractère toujours constructible et sûr de leur édifice

Un terrain idéalement placé sur le plan environnementa

Dans la mesure où le bâtiment durable a recours à des sources d’énergie renouvelables, telles que l’énergie solaire, il est préférable de le faire construire dans un lieu exposé à la luminosité le plus souvent possible. Les terrains situés à côté de grands immeubles pourraient donc être à l’ombre, alors qu’un emplacement dégagé et en hauteur offre une situation beaucoup plus favorable. Le terrain doit dans l’idéal être « végétalisé ». En d’autres termes, un jardin devrait si possible être aménagé autour du bâtiment, dans le but d’absorber un maximum d’eau de pluie. Un système de gouttières spéciales sera en parallèle installé sur le toit afin de limiter le ruissellement de l’eau pluviale.

Un terrain au coeur du paysage urbain

Malgré les exigences du bâtiment durable en termes naturels, il ne faut pas négliger la localisation de son terrain, qui doit limiter à tout prix les déplacements et donc la pollution. Car même si certaines conditions environnementales sont à remplir, il es inutile de sélectionner un lieu trop isolé. L’objectif est de trouver un compromis entre ensoleillement, espace et civilisation.

Pourquoi choisir un comptoir de cuisine en béton ?

Si vous accordez une place prépondérante à la décoration de votre intérieur et plus particulièrement à votre cuisine, le choix d’un comptoir de cuisine en béton apparaît comme une évidence pour tous les amateurs de nouvelles tendances en matière d’aménagement. Fonctionnel et robuste, ce matériau a l’avantage de se plier à toutes les originalités car les choix de coloris et finitions sont en effet quasi illimités. Pour une cuisine design, fonctionnelle et dans l’ère du temps , ce matériau vous assure sans conteste un décor en béton !

Les avantages du comptoir de cuisine en béton

En plus de son aspect esthétique, le béton a l’avantage d’être un matériau éco-responsable. En effet, de par sa composition naturelle avec des matériaux souvent réutilisés et son absence de substances nocives comme les composés organiques volatiles (COV), il apparaît comme le matériau « bio » par excellence !

choisir un comptoir de cuisine en béton

Par ailleurs, grâce à sa grande modularité, le béton peut prendre quasiment toutes les formes et se décline en de nombreux coloris tendances et actuels. Pour plus d’originalité, des motifs peuvent également être incrustés et créer une ambiance unique dans votre cuisine ! Des motifs seront aussi le moyen pour donner une touche de fantaisie à sa cuisine et la rendre plus conviviale.

De plus, lorsque vous installez un comptoir de cuisine, vous n’avez pas besoin de recourir à la pose de joints, ce qui facilité grandement le travail. De plus, le béton est un matériau hautement résistant à la chaleur et aux chocs éventuels, un atout de taille pour résister à l’épreuve de la vie quotidienne !

Les avantages du comptoir de cuisine en béton

Les précautions à prendre avec un comptoir de cuisine en béton

Lorsque l’on choisit le béton comme matériau pour son comptoir de cuisine, il est indispensable de connaître quelques trucs et astuces pour éviter les faux pas ! En effet, le béton étant un matériau relativement dur, il vous faudra faire preuve de douceur au risque de casser votre vaisselle…

Côté entretien, le béton est sensible un niveau des tâches et notamment aux textures grasses comme l’huile. Il est donc vivement recommandé d’appliquer un produit scellant afin de créer un film protecteur sur votre comptoir.

Enfin, le béton est sans conteste le matériau de prédilection pour vos envies de déco en cuisine autant par sa robustesse que son élégance !

photos by: Cement Heads & paintchipdiaries